Copie d'une page du site YAHAD IN UNUM - Catholiques et Juifs ensemble www.yahadinunum.org

La troisième rencontre de New York, les 27 et 28 mars 2006, a réuni Juifs et Catholiques sur l'invitation du Rabbin Israël SINGER. Etaient conviés les Cardinaux et Evêques de l’Eglise catholique, dont le Cardinal Jean Marie LUSTIGER, ainsi que les représentants du judaïsme orthodoxe new-yorkais. Cette réunion a été organisée avec l’aide du Père Patrick DESBOIS, Directeur du Service National pour les Relations avec le Judaïsme (SNRJ), sur le thème de la transmission.


Echanges entre le Rabbin Israël Singer (à gauche) et le Cardinal Jean-Marie Lustiger (au centre) avant l'ouverture des débats du symposium au Musée Juif de New-York en février 2005. © Guillaume Ribot 2005.

Liste des participants : Le Cardinal Jean Marie LUSTIGER, Paris, Le Cardinal Jean-Pierre RICARD, Bordeaux, Le Cardinal Peter ERDO, Budapest, HONGRIE, 

Mgr Bernard Nicolas AUBERTIN, Tours, Mgr Olivier de BERRANGER,Saint Denis, Mgr Francis DENIAU, Nevers, Mgr Maurice GARDES Auch, Mgr Guy de KERIMEL, Grenoble, Mgr. Jean Christophe LAGLEIZE, Valence, Mgr Robert LE GALL, Mende, Mgr Jean LEGREZ, Saint Claude, Mgr Gaston POULAIN, émérite, Lisieux, Mgr Michel SANTIER, Luçon, Mgr Louis SANKALE, Nice, Mgr Guy THOMAZEAU, Montpellier, Mgr André VINGT TROIS, Paris, Mgr MUSSINGHOF, Allemagne, Mgr Luis DEL CASTILLO MELLO Uruguay, Mgr. Roman CASANOVA, Vic, Espagne 

Père Stanislas LALANNE, Paris, Père Patrick DESBOIS, Paris, Père Eric-Thomas MACE, Montpellier Père Patrick FAURE, Paris, Père Eric de MOULINS de BEAUFORT, Paris, Père Fernando GIANNETTI, Argentine, Père Jafet-Alberto PEYTREQUIN, Costa Rica 

M. Marco GONZALEZ, Paris, M. Jean-François BODIN, Lyon, Mme. Claudine MAISON, Paris, Mme. Danielle GUERRIER, Paris, Mme. Henar CORBI, Espagne. 

Intervention du Rabbin Israël Singer


Discours du Rabbin Israël Singer lors de l'ouverture du symposium. © Guillaume Ribot 2005.

Le Rabbin Israël SINGER accueille les participants dans le centre Kraft de la Yeshiva Université dans le quartier de Harlem : 

" Je veux vous dire merci d’avoir abandonné vos occupations pour venir jusqu’à nous. Nous apprécions que vous ayez pris le temps de vous rendre à New York, dans cette université. Béni soit le Seigneur, et qu’Il vous bénisse, vous qui êtes Cardinaux et Evêques de France mais aussi de Hongrie, d’Espagne, d’Argentine, d’Uruguay, d’Allemagne… 

C’est une opportunité unique que cette rencontre avec vous à la Yeshiva Université qui forme les rabbins. Ce prochain dimanche, 2 Avril 2006, 4 Nissan 5766, seront ordonnés officiellement 180 rabbins. Cette cérémonie n’a lieu que tous les quatre ans, alors même que les diplômes rabbiniques sont délivrés chaque année. C’est le nombre d’ordinations le plus important depuis de longues années. Mais , à l’intérieur de cette université, les étudiants ne sont pas seulement formés au Talmud Thora, ils reçoivent parallèlement une formation universitaire en droit, médecine, sciences, biologie, ingénierie, etc…. 


Visite de la Yeshiva University de Brooklyn. © Guillaume Ribot 2005.

Cette rencontre entre dignitaires de l’Eglise catholique et Rabbins américains est un évènement. Chaque religion ne sert pas l’Eternel de la même manière. Ces visions différentes, nous pouvons les confronter entre juifs et catholiques. Mais ce qui importe c’est la liberté de pratiquer sa religion, la liberté pour chacun d’étudier. Nos étudiants sacrifieraient leur vie pour la liberté de l’étude. Comment servir Dieu dans un combat qui peut aller jusqu’à donner sa vie pour la liberté religieuse, la liberté de vivre selon sa religion, quelle qu’elle soit? Essayer de faire que la liberté de pratiquer sa religion soit la plus grande possible, aller jusqu’à se sacrifier soi-même pour que les autres soient libres de servir Dieu comme ils entendent le servir. C’est ce qui se fait ici. Le rabbin Weiss qui dirige cette Yeshiva-Université est un maître dans l’étude de la Thora et dans l’enseignement de la mise en pratique des mitsvot, expression de la Halakha (manière de se comporter). Il a sacrifié son temps, son corps, sa vie, pour apporter aux autres l’amour de l’étude, pour que les autres viennent à Dieu. Il m’a enseigné la tradition juive. Il sait amener une personne à être elle-même, à avoir foi en Dieu, à affirmer l’amour de Sion, Il a créé cette Université et je suis fier d’être à ses côtés. Il y a ici des évêques qui se sont battus dans leur pays pour la liberté. Le rabbin Weiss lui aussi s’est battu pour la liberté. Merci à vous qui êtes en charge de responsabilité à l’intérieur de l’institution qui est la vôtre d’être venus nous rencontrer. " 


Le Rabbin Zevulun Charlop et le Cardinal Walter Kasper présentent un exemplaire du Talmud . © Guillaume Ribot 2005.

Intervention du Cardinal Jean-Marie Lustiger


Echange entre le Cardinal Jean-Marie Lustiger et les autorités juives orthodoxes à Brooklyn. © Guillaume Ribot 2005.


Le Rabbin Zevulun Charlop présente au Cardinal Jean-Marie Lustiger des ouvrages disponibles à la librairie de la Yeshiva University. © Guillaume Ribot 2005.


Rencontre entre les responsables catholiques (ici, Mgr Luis Castillo Del Mello et Mgr Jean-Pierre Ricard) et un rabbin dans une Yeshiva. © Guillaume Ribot 2005.

Conclusion

Lors de cette troisième venue à New York, il n'y eut pas de longs discours, mais une rencontre fraternelle, une expérience d’étude comme on n’aurait jamais osé rêver : ce fut une confrontation amicale et sérieuse de cardinaux et d’évêques avec des étudiants de la Yeshiva. Pour la première fois, des responsables catholiques se rendent dans des yeshivas orthodoxes : c'est une expérience étonnante qui témoigne du chemin parcouru depuis quelque vingt ans, des pas franchis entre l’Eglise catholique et le monde juif orthodoxe. 


Les responsables catholiques découvrent une salle d'études de la Yeshiva University. © Guillaume Ribot 2005.

Et ce qui a été le plus émouvant pour les participants à cette rencontre a sans doute été le psaume chanté, dansé presque, main dans la main, mêlant Rabbins et Cardinaux, étudiants de Yeshiva et Evêques, journalistes et laïcs présents dans la yeshiva moderne orthodoxe du Centre Kraft à Harlem : " A cause de mes frères et de mes amis, je dirai paix sur toi. "

Le Figaro, article du 06/04/2006. "Calotte et kippa ensemble à Manhattan", par Sophie de Ravinel.